• La fin d'un monde

    Voyage particulier dans des endroits qui me sont pourtant familiers. La (re)découverte d'une langue que je ne parle pas mais que j'ai l'impression de comprendre de plus en plus. La conscience que mes propres grands-parents, qui dans quelques années ne seront plus de ce monde, représente la mémoire d'un pays qui vit depuis quelques décennies un des plus grands tournant de son histoire.

    J'y ai redécouvert une âme, une culture, une façon d'être issues de sédimentations millénaires. Mais j'y ai aussi compris le risque de perdre tout cela. Et les clichés que l'on donne à voir aux touristes ne font que favoriser la mort de ce monde. car chaque histoire, chaque légende, chaque parler correspond à un lieu particulier. Comment comprendre la richesse de la culture populaire bretonne so l'on ne comprend pas qu'elle est relative à un espace très délimité, à une fontaine, un champ, un calvaire ou un morceau de rocher ?

    Et tout ça va disparaître au profit des histoires toutes faites, coupées de la réalité du terrain et qui nourrissent les stéréotypes que les gens aiment à entendre. Stéréotypes qui souvent font rêver, mais qui justifient certains a priori : plouc, bouseux, etc.

    Tout cela va disparaître quand nos grand-parents disparaîtront, au profit de la culture de masse qui déjà devient dominante.

    J'ai peur... 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :